BENERT Britta (CV disponible)

Née le 05/05/71

Maître de conférences à l’IUFM d’Alsace

141 avenue de Colmar, 67100 Strasbourg

britta.benert@noos.fr

Membre du GEPE (Groupe d’étude sur le Plurilinguisme européen) - LILPA Equipe d’Accueil 1339, Université Marc Bloch, Strasbourg II

CV :

Naissance en Belgique, baccalauréat à Berlin (1990), études supérieures aux Universités de Strasbourg II et de Fribourg en Brisgau (1990-1992), de Toulouse-le Mirail (1992-94), de Paris III (1994-1999), Allocataire de recherches à Paris III (1995-1999), ATER (2002-2003), maître de conférences depuis 2003

Thèse de doctorat :

Contribution à l’invention d’une nouvelle esthétique au tournant du siècle : Rachilde et Lou Andreas-Salomé, Université Paris-III, 12 juin 1999, 2 vol. dactylographiés

Thèmes de recherche développés :

Littératures de la fin de siècle européenne

Plurilinguisme littéraire

Contact des cultures, notamment relations franco-allemandes, interculturalité

Formation des Etats-Nations et questions d’identité/d’altérité

Publications :

a)chapitres dans des ouvrages collectifs, actes, articles avec comité de lecture

Benert, B. (2001), « Adolescences chez Rilke et Lou-Andreas-Salomé », in : Stéphane Michaud et Gerald Stieg, Rilke et son amie Lou Andreas-Salomé à Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle/Bibliothèque Nationale, p. 41-61

Benert, B. (2003), « Fratries dans l’œuvre romanesque de Rachilde et Lou Andreas-Salomé, in : Florence Godeau et Wladimir Troubetzkoy, Fratries. Frères et Sœurs dans la littérature et les Arts de l’Antiquité à nos jours, Editions Kimé, p. 233-243

Benert, B. (2005), « Plurilinguisme littéraire : le cas de Franz Kafka. Questions de réception », in : Yves Clavaron et Bernard Dieterle (éds.), Métissages littéraires. Actes du XXXIIe Congrès de la Société française de Littérature Générale et Comparée, Publications de l’Université de Saint-Etienne, 2005, p. 389-396

Benert, B. (2005, sous presse), « Quels sont les obstacles à l’acquisition de la langue allemande en Alsace ? », in : J. Aden (dir.), De Babel à la mondialisation : apport des sciences sociales à la didactique des langues, CNDP-CRDP de Bourgogne, coll. ‘Documents, actes et rapports pour l’éducation’

Benert, B. (2005, sous presse), « L’enseignement de l’allemand à l’école primaire en Alsace : analyse des écarts culturels en situation de communication pédagogique », in Christine Hélot (éd.), Ecarts de langues, écarts de cultures : A l’école de l’autre, Peter Lang, coll. ‘Sprache, Mehrsprachigkeit und Sozialer Wandel’

Benert, B. (2005, à paraître), « Traduttore traditore ? Sur la réception d’auteurs plurilingues s’autotraduisant », colloque international A partir de Venise : héritages, passages, horizons : cinquante ans de l’Association Internationale de littérature Comparée, Université de Venise, 22-25 septembre 2005

Benert, B. (2005, à paraître), « Le cas de Tomi Ungerer s’autotraduisant. Analyse de la manière dont l’histoire alsacienne se livre à un public français, puis allemand », actes du colloque Stéréotypes et prototypes nationaux en Europe, Forum des langues européen, Institut hongrois à Paris, 4 et 5 novembre 2005

Hélot, C. et Benert, B. (2005, à paraître), « Comment penser la notion d’interculturel dans la formation des enseignants du premier degré ? Analyse de trois notions travaillées en formation : l’étranger, la rencontre, l’autre », Formation et pratiques d’enseignants en questions. Revue des HEP, Suisse Romande et Tessin, numéro thématique N° 4-5, ‘Approches interculturelles dans la formation des enseignants : Impact, stratégies, pratiques et expériences’

b) comptes rendus

2000, compte-rendu de l’ouvrage d’Alexandra Beilharz, Die Décadence und Sade. Untersuchungnen zu den erzählenden Texten des französischen Fin de Siècle, Stuttgart 1996, M&P, Revue de Littérature Comparée, 1/2000, p.112-113 ; 2000/2001, compte-rendu de l’ouvrage de Francine-Dominique Liechtenhein (dir.), L’ours et le coq. Trois siècles de relations franco-russes. Essais en l’honneur de Michel Cadot, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2000, Komparatistik. Jahrbuch der deutschen Gesellschaft für Allgemeine und Vergleichende Literaturwissenschaft, p. 196-198 ; 2001, compte-rendu de l’ouvrage de Stéphane Michaud, Lou Andreas-Salomé. L’Alliée de la vie, Seuil, 2000, Revue de Littérature Comparée, 4/2001, p. 608-609 ; 2001 compte-rendu de l’ouvrage de Carole Ksiazenicer-Matheron, Le sacrifice de la beauté, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2000, Revue de Littérature Comparée, 4/2001, p. 610-611 ; 2002, compte-rendu de l’ouvrage de Jean Bessière et Stéphane Michaud (dir.), La main hâtive des révolutions. Esthétique et désenchantement en Europe de Leopardi à Heiner Müller, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001, Revue de Littérature Comparée, 76 (3), p. 384-385 ; 2004/2005, compte-rendu de l’ouvrage de Wanda G. Klee, Leibhaftige Dekadenz. Studien zur Körperlichkeit in ausgewählten Werken von Joris-Karl Huysmans und Oscar Wilde, Universitâtsverlag C. Winter, Heidelberg, 2001, Nineteenth-Century French-Studies, vol. 33, n° 1&2, p. 181-183 ; 2005, compte-rendu de l’ouvrage de Reiner Wild (éd.), Dennoch leben sie. Verfemte Bücher, verfolgte Autorinnen und Autoren. Zu den Auswirkungen nationalsozialistischer Literaturpolitik, edition text + kritik, Richard Boorberg Verlag, Stuttgart, 2003, Revue de Littérature Comparée, 79 (1), p. 107-109 ;(2005, sous presse), compte-rendu de l’ouvrage d’Eveline Pinto, L’écrivain, le savant et le philosophe. La littérature entre philosophie et sciences sociales, Publication de la Sorbonne Nouvelle, 2003, Revue de Synthèse