CHARDIN Philippe (CV disponible)

Professeur de littérature comparée à l’Université François Rabelais de Tours.

Adresse à Paris :
33 av Reille, 75014 PARIS
philippe.chardin@univ-tours.fr

Né le 10 décembre 1948.

- Agrégé de Lettres modernes (1971).
- (et licence de philosophie : 1970)
- Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (1968-72). Docteur d’Etat (Paris IV-Sorbonne), 1979.
- Assistant de littérature comparée à l’université de Poitiers (1972-81) ; chargé de cours à l’université de Paris IV-Sorbonne (1971-73) et à l’Ecole Normale Supérieure (1980-81).
- Professeur de littérature comparée à l’université de Reims de 1981 à 1998 (délégation à l’université de Cologne en 1985-86). Professeur de classe exceptionnelle.
- Directeur du département de Lettres modernes de l’Université de Reims durant 10 ans, de 1988 à 1998 (charges corollaires : membre du conseil de l’UFR, du conseil scientifique, responsable du second cycle et de la préparation à l’agrégation).
- Président de la commission de spécialistes (7°-9°-10° sections) de l’université de Reims de 1988 à 1997.
- Membre du C.N.U. de 1984 à 1987 et membre du jury externe de l’agrégation de Lettres modernes de 1987 à 1991. Membre du bureau (et trésorier) de la Société française de littérature générale et comparée de 1979 à 1983.
- Professeur de littérature comparée à l’université François Rabelais de Tours ; membre du conseil de l’UFR depuis juin 1999 et de la commission de spécialistes (9° 10° sections) ; co-direction du département de littérature comparée et du centre de recherche "Histoire des représentations".

- Langues vivantes connues : anglais, russe, allemand, italien.

Principaux ouvrages publiés :

Un roman du clair-obscur L’Idiot de Dostoïevski, Paris, Minard, 1976.

Le Roman de la conscience malheureuse, Genève, Droz, 1983 (édition augmentée "Titre courant" 1998).

L’Amour dans la haine ou la jalousie dans la littérature moderne (Dostoïevski, James, Svevo, Proust, Musil), Genève, Droz, 1990 (réédition, 1996).

Musil et la littérature européenne, Paris, PUF ("Littératures européennes"), 1998 (traduction italienne, Musil et la letteratura europea, Turin, UTET Libreria, 2002).

en collaboration avec Anne Henry et André Karatson : Schopenhauer et la création littéraire en Europe, Paris, Méridiens Klincksieck, 1989 ; réédition prévue en 2004.

(auxquels s’ajoutent des ouvrages de caractère littéraire, notamment publiés aux éditions Jacqueline Chambon à Nîmes : Souvenirs impies, 1989, L’Obstination, 1990 et aux éditions Melville/Léo Scheer, Soliloque pour clarinette seule, 2003).

Directions d’ouvrages collectifs :
- L’écrivain et son critique : une fratrie problématique, dir. Philippe Chardin et Marjorie Rousseau , avec la collaboration de Magali Renouf, Editions Kimé, 2014 (Actes du XXXVIII° Congrès de La Société Française de Littérature Générale et Comparée Tours-Orléans qui s’est tenu à Tours du 3 au 6 octobre 2012 sur le thème : « Critique et création en littérature « ).
- Numéro de la revue Littérature et Nation n° 22, Réceptions créatrices de l’œuvre de Flaubert, Publications de l’université François Rabelais de Tours, septembre 2000, comportant un avant-propos et l’article "Identifications cryptées et "ressouvenirs inconscients" : Proust et Flaubert" (p. 31-48).
- Parler comme un livre, vivre comme on lit : éd. numéro spécial Robert Musil de la revue La lecture littéraire, Klincksieck, novembre 2000, comportant un avant-propos de synthèse (p. 5-21).
- La tentation théâtrale des romanciers, SEDES, 2002 : dir., avant-propos de synthèse (p. 1-10) et article : "Les Exaltés de Robert Musil" (p. 121-135).

Principaux axes de recherche des livres publiés ou en préparation ainsi que de la cinquantaine d’articles publiés :

- le roman et la nouvelle en Europe à la fin du XIX° siècle et au début du XX° siècle (cadres chronologiques, culturels et génériques de la plupart des publications).
- les représentations romanesques de l’avant-guerre de 1914 (l’un des principaux axes de recherche, notamment du Roman de la conscience malheureuse ).
- réceptions créatrices (principale orientation du groupe de recherche dirigé à l’Université de Tours et du centre de recherche "la lecture littéraire" co-dirigé pendant les années passées à Reims), en particulier autour des œuvres de Schopenhauer, de Dostoïevski, de Robert Musil, de Marcel Proust (outre les travaux déjà publiés dans cette perspective : Musil et la littérature européenne et Schopenhauer et la création littéraire en Europe, livre en préparation pour la collection proustienne des éditions Champion,, "Proust ou le bonheur du petit personnage qui compare", qui sera consacré à différentes approches comparatistes de l’œuvre de Marcel Proust).
- mises en rapport de la philosophie et de de la littérature (représentations de la "conscience malheureuse" dans le roman du début du siècle, présence de Schopenhauer dans la littérature européenne de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle, dialectique des rapports entre littérature et philosophie dans l’œuvre de Robert Musil...).