AàC pour le 01/10 : "L’histoire des lettres transatlantiques : les relations littéraires entre Afrique et Amérique" (St Etienne)

L’histoire des lettres transatlantiques : les relations littéraires entre Afrique et Amérique

Colloque international organisé à Saint-Étienne les 2-3 juin 2016

Université Jean-Monnet, Saint-Étienne, Centre d’Études sur les Littératures Étrangères et Comparées (E.A. 3069) en partenariat avec :
- Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, Observatoire des écritures françaises et francophones contemporaines du C.S.L.L.F. (E.A. 1586)
- Institut Universitaire de France

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du programme quinquennal 2016-2020 du CELEC sur la « Relation », et plus particulièrement dans un axe consacré aux mondes lointains et à la relation comme distance. Il s’inscrit également dans le programme d’histoire littéraire internationale mené dans le cadre de l’Observatoire des écritures françaises et francophones et au sein de l’I.U.F. par J. M. Moura. L’histoire littéraire de l’Atlantique entend privilégier l’étude des systèmes de relations entre des espaces relevant des trois continents bordant l’océan éponyme. Elle ouvre à l’analyse des circulations, échanges et migrations littéraires non plus donc en termes régionaux ou linguistiques, mais dans les relations complexes traversant cultures, régions et langues, établies à travers l’Atlantique. Ce colloque s’intéressera aux relations entre deux de ces continents, l’Amérique (sans omettre les Caraïbes) et l’Afrique, du XVe siècle jusqu’à nos jours. Il examinera les œuvres et les figures importantes de ce dialogue intercontinental, les mouvements culturels et littéraires qui en sont nés et les transferts culturels qui y sont liés. Les contributions porteront sur : 1) une réflexion théorique concernant l’élaboration d’une histoire littéraire de l’Atlantique et les spécificités qu’elle prend lorsqu’on se concentre sur les circulations Afrique-Amérique ; 2) les divers modèles d’organisation de l’Atlantique permettant de rendre compte des échanges littéraires Afrique-Amérique (l’Atlantique noir de Paul Gilroy ou les Amériques noires de Roger Bastide, par exemple), le rôle des langues et des traductions dans cet espace intercontinental. 3) une étude de cas mettant en évidence un mouvement littéraire ou une œuvre particulièrement important pour le dialogue transatlantique Afrique-Amérique. Un titre, un résumé d’environ 200 mots (10 à 15 lignes) ainsi qu’une courte notice biobibliographique devront être envoyés aux organisateurs avant le 1er octobre 2015. Yves Clavaron (yves.clavaron@univ-st-etienne.fr) Jean-Marc Moura (jean-marc.moura@u-paris10.fr)