Colloque "Pouvoir, puissance, force de la littérature. De l’energeia à l’empowerment" (Rennes 2, 24-26/6)

Pouvoir, puissance, force de la littérature. De l’energeia à l’empowerment Colloque international organisé par le CELLAM / Groupe Phi à l’université Rennes 2, campus Villejean, amphithéâtre B6 les 24-26 juin 2015

Contact : pouvoir.phi@gmail.com ; nelly.bregeault@univ-rennes2.fr. Comité d’organisation : Emmanuel Bouju, Yolaine Parisot, Charline Pluvinet, Frank Wagner

Mercredi 24 juin 2015 9h30. Accueil des participants et inauguration de l’exposition Colin T. Williams (par les étudiants du Master 1 ELECTRA) 10h. Mot de l’élu de Rennes Métropole 10h15. Introduction par Emmanuel Bouju (Université Rennes 2)

10h30-12h15. Pouvoir et impouvoir – Modération Frank Wagner Philippe Roussin (CNRS, Maison française d’Oxford), « Littérature, pouvoir de la parole, pouvoir de l’écriture » Franc Schuerewegen (Université Radboud de Nimègue), « L’empowerment comme méthode d’analyse critique (Barthes au Maroc) » Jean-François Hamel (UQÀM), « Le pouvoir sans pouvoir de la littérature. D’après Maurice Blanchot et le Comité d’action étudiants-écrivains »

14h-15h45. Force, courage, puissance – Modération Timothée Picard Anne Quennedey (Université Paris-Sorbonne), « L’empire de l’éloquence d’après la réflexion critique et la pratique des orateurs » Virginie Greene (Harvard University), « Le courage dans deux poèmes médiévaux : Les vers de la mort d’Hélinand de Froidmont et Les Congés de Jean Bodel » Martin Mees (Université Saint-Louis, Bruxelles), « Du sublime “romantique” comme puissance de la littérature »

16h-17h45. Encapacitation – Modération Alison James Claude Pérez (Université Aix-Marseille), « Lecture et sidération. Actualité/inactualité de l’ekplexis » Christine Baron (Université de Poitiers), « Les théories de l’encapacitation » Romuald Fonkoua (Université Paris-Sorbonne), « Politiques de l’écriture dans les littératures francophones d’Afrique et des Antilles »

18h30. Une enfance politique : lecture-rencontre avec Noémi Lefebvre à l’Espace Ouest-France (38 rue du Pré-Botté, Rennes)

Jeudi 25 juin 2015 9h-10h15. Prises de pouvoir – Modération Yolaine Parisot Magali Bessone (Université Rennes 1), « Passer ou entrer par effraction dans le monde blanc : subversion des normes et empowerment dans la littérature du ‘Passing’ » Valérie Magdelaine-Andrianjafitrimo (Université de La Réunion), « Cruauté, crime et colère : figures d’un empowerment féminin ? »

10h30-12h15. Puissance transgressive – Modération Magali Bessone Florian Alix (Université Paris-Sorbonne, Paris 4), « Subversion de la “disc’pline” dans la poésie de Tchicaya U Tam’si et Mohammed Khaïr‐Eddine » Marie Bulté (Université Rennes 2 / UBS), « De l’hybride à l’hubris ou quand la figure violente de l’enfant-soldat éprouve la puissance de la littérature » Yves Clavaron (Université de Saint-Etienne), « Agency, empowerment, mimicry ou quelques concepts postcoloniaux à l’épreuve de la littérature »

14h15-16h. Action / effets – Modération Audrey Giboux Sylvaine Guyot (Harvard University), « Des non-pouvoirs du théâtre. La force de la représentation à l’épreuve de la scène » Guiomar Hautcœur (Université Paris Diderot – Paris 7), « La puissance immersive du romanesque (XVIIe-XVIIIe siècles) » Ariane Bayle (Université Jean Moulin – Lyon 3), « Regards critiques sur la “puissance thérapeutique” du récit »

16h30-18h15. Epreuves de force – Modération Elvan Zabunyan Lucile Dumont (EHESS), « L’ “effet de réel” et les pouvoirs de représentation de la littérature : histoire sociale d’un concept. » Danielle Perrot-Corpet (Université Paris-Sorbonne), « Pouvoirs du récit, force de la littérature : à propos du débat autour du storytelling » Tiphaine Samoyault (Université Sorbonne-nouvelle, Paris 3), « Subalternité et estrangement »

Vendredi 26 juin 2015 9h-10h45. Dynamiques – Modération Tiphaine Samoyault Cécile Barral (Université de Paris 8), « “Les voiles se lèvent”. Modalités de transmission de la puissance des œuvres de polémistes. » Florian Mahot-Boudias (Université Paris Ouest Nanterre, CPGE Lille), « Le paradigme de l’avant‐garde et les pouvoirs paradoxaux de la littérature : le travail du négatif chez T. W. Adorno et J. Rancière » Barbara Servant (Université Rennes 2), « Légèreté de l’écriture et énergie romanesque »

11h-12h15. Résistance, impuissance – Modération Charline Pluvinet Frédérik Detue (Université de Poitiers), « Le pouvoir critique de la littérature, ou l’organisation du pessimisme » Julien Lefort-Favreau (Université de Toronto), « Impuissance de la littérature et subjectivation politique dans les récits d’établis »

14h30-16h15. Potentialités – Modération Virginie Greene Gaëlle Debeaux (Université Rennes 2), « Multiplier les récits ou comment la littérature exhibe sa propre puissance » Alison James (University of Chicago), « Pouvoir et potentialité de la littérature » Philippe Daros (Université Sorbonne-nouvelle, Paris 3), « Les formes problématiques d’agency du littéraire. Les présupposés idéologiques de mise en œuvre d’une “action” de l’art »

17h. Nouvelles énergies ? Table ronde conclusive – Modération Emmanuel Bouju avec Emily Apter (New York University) Catherine Coquio (Université Diderot, Paris 7) Hélène Merlin-Kajman (Université Paris-Sorbonne, IUF) et Judith Revel (Université Paris 10 - Nanterre)